Apprivoiser ses peurs et libérer du pouvoir d'action

Et de l'élan vital !
 Apprivoiser ses peurs et développer son leadership naturel.« Tout ce qui ne s’exprime pas s’imprime, et tout ce qui est imprimé cherche à s'exprimer". »Vieil adage populaire. 
 
Peur de ne pas être à la hauteur, peur de passer à côté de sa vie…
La peur est une émotion  contaminante, elle peut perturber le manager mais aussi  l’atmosphère de l’entreprise.
Serait-ce un aveu de faiblesse d’oser apprivoiser  ses peurs ?

 Cet aveu de faiblesse peut devenir source de  force naturelle. Pour être dans un équilibre porteur de santé, il est préférable de faire au mieux avec qui l’on est. En tant qu’être humain nous avons des failles, des côtés à parfaire et cela est une chance. Apprendre sur nous-mêmes sans cesse, et sur la vie est un processus vivifiant. Il y a là tous les ingrédients d’une dynamique d’expansion personnelle et de performance pour l’entreprise.

La peur masque la meilleure partie de l’être humain, la partie créative, intuitive, innovante, bienveillante, qui s’ajuste pour permettre une création en permanence auto-régulée.
Quelque soit son intensité, la peur habite chacun de nous. Cette émotion prend d’autant plus d’ampleur qu’on cherche à la taire, elle est énergivore. Souvent méprisée, raillée, la peur fait partie de notre palette émotionnelle.  Seule une infime partie de nos peurs est en lien avec un événement présent dangereux, la plus grande part est liée à l’imagination (ET SI…) 90% de nos peurs ne seraient pas justifiées.
 La peur n’a pas grand-chose à voir avec ce qui se passe au présent, mais renvoie, en forme d’élastique invisible,  à ce qui est passé. . Un stimuli, une pensée nocive et la peur se fait ressentir dans le corps. Le dirigeant- manager est avant tout, une personne avec une histoire, des croyances, des blessures, un modèle parental…
Il est possible de ne pas pouvoir nommer ses peurs, cela ne veut pas dire que nous n’avons pas peur. Stress, fatigue, tension, insomnies, maux du corps, rigidité, burn out…déprime démotivation, manque de sens…sont des mots qui expriment aussi la peur.
Il est aidant de repérer comment la peur nous « possède » et à quelle intensité.  Pour cela affiner son propre ressenti est une première étape.
Car dans l’urgence des impératifs à traiter au quotidien, pas le temps de mettre de l’attention à Soi. C’est ainsi qu’oser « perdre du temps » s’avère souvent en gagner. Une décision et un management menés par la peur ont des impacts différents qu’une décision et un management plus sereins. En temps de crise cela peut  faire toute la différence.

Pour commencer à Apprivoiser vos peurs  répondez à la question suivante :
De quoi n’aimeriez-vous vraiment pas être traité ? (trois réponses maximum) ?
Et notez jour après jour, (Maîtrise de l’attention à soi) de quelle façon la peur se manifeste dans votre corps.

Comme une centaine d’autres courageux, oser être un dirigeant qui apprivoise ses peurs. Une formation essentielle  basée sur l’expérimentation  puis la compréhension et une aventure humaine passionnante.
Patricia NICOLAS
©2015 - COM & NET - Infos légales - Plan du site